Image Qu'est-ce-que le syndrome du biberon ?

Qu'est-ce-que le syndrome du biberon ?

Le biberon a en principe une vocation nourricière qui en fait l'allié des bébés. Il fait partie de la vie de ce dernier dès les premières heures de sa vie ou un peu plus tard, selon que la mère choisisse de l'allaiter ou non.

Malheureusement, certains parents lui donnent à tort une trop grande place, au point de continuer à tolérer l'alimentation au biberon jusqu'à un âge avancé. Si les médecins recommandent le sevrage au plus tard à 2 ans, c'est parce qu'à partir de cet âge, l'enfant est exposé à de nombreux risques d'infections, dont le syndrome du biberon. De quoi s'agit-il exactement ?

Une infection des dents

Derrière le terme bien étrange de «syndrome du biberon» se cache en réalité une infection des dents. Celle-ci est effet causé par un usage prolongé de l'alimentation au biberon.

Au-delà de l'âge de sevrage, on parle généralement de biberon de confort. Il sert moins à nourrir et plus à calmer l'enfant ou carrément à s'en débarrasser en cas d'agitation. Certains parents en font un véritable rituel soit au réveil en substitution au petit déjeuner soit au coucher pour aider à l'endormissement. D'autres cèdent aux caprices d'enfants se refusant à une vraie alimentation en les nourrissant de la sorte au cours de la journée.

C'est justement pour cette raison que le biberon de confort comporte généralement du chocolat chaud, du jus de fruit, du sirop voire du soda. La plupart de ses boissons étant très sucrées, elles ont un effet corrosif sur les dents de lait de bébé. Ces dernières ayant une couche d'émail beaucoup plus fine que les dents définitives, elles sont bien plus sensibles.

Résultat, votre bébé se retrouve avec des dents abîmées, voire cariées. Pris en charge rapidement, le syndrome du biberon peut être contrôlé, à condition d'en reconnaître les symptômes à temps.

Les manifestations progressives

Tout commence la détérioration de la surface des incisives, soit celles du haut soit celles du bas, soit les deux en même temps. Non prise en charge rapidement, l'infection continue de l'étendre aux autres dents, d'abord les canines puis les prémolaires pour finir avec les molaires.

Le caractère insidieux de l'infection réside dans le fait qu'elle n'est pas facilement détectable à l'œil nu. La mauvaise haleine de votre bébé devrait cependant être un bon indicateur. C'est seulement une fois qu'elle est bien avancée qu'on en remarque les effets. Comme dans toute carie, les dents de votre bébé changent de couleur, virant au marron. Pendant le brossage de votre bébé, il se pourrait que vous remarquiez des éclats de dent effrités. À ce stade, il est urgent de passer voir le dentiste.

Une infection curable

Dans le meilleur des cas, votre enfant ne gardera pas de séquelles de cet épisode fâcheux. En effet, étant encore à l'étape de dents de lait, il aura la chance d'avoir une toute nouvelle dentition dès que ses dents définitives se mettront à pousser. Mais avant tout ça, le passage chez le dentiste est important.

Si rien n'est fait, votre enfant souffrira d'atroces douleurs en raison de l'apparition d'abcès. Pire encore, l'infection peut remonter jusqu'aux racines des dents et modifier les futures dents définitives. Le dentiste devrait alors remplacer les dents infectées par des couronnes pédiatriques. Vous trouverez de nombreux biberons sur www.pharmasimple.com !